Rechercher dans les catégories

Billet d’humeur

Billet d'humeur

Bilan 2016 et objectifs 2017

Cela fait quelques temps que je n’ai pas prit la peine de venir écrire ici. Je profite donc de ce début d’années pour dépoussiérer les coins, faire un peu de ménage sur le blog et dresser le bilan.

En 2016, il y a que quelques évènements marquant, comme mon premier et mon deuxième demi-marathon. Je reviendrais là-dessus, car il y a beaucoup à dire 🙂

J’ai aussi effectué quelques changements dans mon mode de vie et mon alimentation. Il y a plein de sujet que j’aimerais aborder, mais je réfléchis encore sur l’angle à adopter. Est-ce que le blog reste un simple journal en ligne? Quel alignement prendre? Beaucoup de questions dans les jours à venir pour moi 🙂

2016 en bref

J’ai participer à 5 course de 5 km, 2 courses de 7 km, 2 courses de 10 km, une course de 12 km et 2 demi-marathon.

J’ai accompagné quelqu’un sur 4 courses et ont m’a accompagné lors de mon premier demi-marathon.

En 2016, j’ai fait 104 sorties pour un total de 572 km, alors que mon objectif était de 500 km 😀

Mis bout à bout, j’ai couru durant 72h 48 min et 42 secondes en 2016. Pas mal quand même 😛

Les points forts de 2016 furent, sans aucun doute, mes deux premiers demi-marathon.

Objectif pour 2017

Je n’ai prévu que la première moitié de l’année et ferais la suivante à mi-parcours.

Je prévois donc refaire un autre demi-marathon, mais cette fois, j’espère le faire en 2h30 environ. Avec un peu (beaucoup) d’entrainement, je suis sûre que je peux y arriver 🙂

Cela fait un moment que ça me trotte dans la tête, sans oser me lancer vraiment. Cette année sera la bonne, en 2017, je participerai à mon premier triathlon 😀 . Je prévois commencer par un format découverte ( 350m de nage, 10 km de vélo et 2,5 km de course). La distance à vélo et à la course sont très accessible pour moi, ce qui va me permettre de me concentrer sur la natation et les transitions.

Quels sont vos objectifs?

Billet d'humeur

En janvier/février…

Bonjour à vous!

Je sais que je n’ai pas été très présente ces derniers temps. Oupss… Mais il faut dire que j’ai été très occupée en ce début 2015.

Après un séjour de quelques jours à Montréal chez ma meilleure amie (vous pouvez voir quelques photos extérieures prises après la pluie de verglas), j’ai été malade plusieurs jours à cause d’une gastro. Puis, mon copain l’a attrapé et ensuite, c’est mon chien qui a été malade (les chiens peuvent attraper la gastro? 😕 ).

En janvier, j’ai aussi complété un projet photo d’une photo par jour :

janvier

En février, je me suis réinscrite au gym. J’aime beaucoup courir, mais les cours de groupe me manquaient. C’est la principale raison de mon inscription. De plus, comme il se situe juste à côté de mon bureau, je peux m’y rendre sur l’heure du dîner pour suivre un cours ou faire ma course du jour (avec des températures entre -20°C et -30°C en ce moment, je préfère courir à l’intérieur 😛 ).

Je pratique surtout de la Zumba le vendredi et du BodyFlow (mélange entre le taï-chi, le yoga et le Pilates) le mercredi. Je vais peut-être ajouter un cours aussi le lundi, mais j’ai un peu de difficulté à me bouger le derrière le lundi :P.

Parmi tout cela, je continue bien sûr de courir. J’ai débuté un programme de 5 km en 8 semaines de Jean-François Harvey. Mon objectif est de battre mon PB (35:51) à mon prochain 5 km, le 4 avril prochain. Cette année, j’aimerais pouvoir atteindre ou passer la barre des 30 min au 5 km. Cela peut sembler un peu ambitieux, mais je crois que si j’arrive à courir régulièrement cette année, je peux y arriver.

L’an passé, mon meilleur temps était de 39:20 jusqu’à ce que je décide de m’entraîner plus sérieusement durant les mois de juin et juillet. Lors de ma course, en août, j’ai réussi à descendre à 35:51. Donc, je crois qu’avec de l’entraînement continu, je peux réussir à gruger plusieurs minutes à mes chronos.

J’en suis encore à chercher mon rythme dans ce nouvel horaire, mais je vais tenter d’écrire plus souvent ici 🙂

Billet d'humeur, Sports

La vie continue…

Source de l’image

Hello!

Il y a quelques temps, je vous écrivais, super motivée, pour vous parler de mon nouvel horaire d’entraînement (en particulier avec Jillian). Eh bien, la vie en à décider autrement et j’ai prit un peu de retard dans mes prévisions. Dans la fin de semaine du 27-28 avril, j’ai dû retourner chez moi (4h30 de route aller seulement) en urgence, car un membre de ma famille proche (ma belle-mère) venait de décéder et je me devait d’être là pour mon père.
Ce fût un weekend très charger et je n’ai pas eu le temps d’aller courir ou de suivre mon programme.

Puis, le 4 mai, c’était le mariage de ma meilleure amie, donc direction Montréal cette fois (2h30 de route aller seulement). Une fois encore, je n’ai pas eu le temps durant ce weekend de suivre mon programme.

Samedi prochain (demain), j’ai une course de 5 km de prévue (l’Éveil des Plaines), donc je ne crois pas faire mon 30 day shred le matin 😉 .

Ouff, pas facile d’avoir une vie remplie 😉 .

Mais la motivation est encore là et je n’abandonne pas. Tant pis, si ça me prend un peu plus de temps pour terminer se programme de 30 jours, je vais le terminer. Point. 🙂 .

Je me suis rendus compte qu’il était beaucoup plus facile pour moi de me lever tôt le matin (environ 6h15) depuis que le soleil était de retour et de faire mon programme le matin. Souvent, le soir, je rentre fatiguée et l’envie n’est pas toujours là de faire 30 min d’exercices et une sortie de course en même temps.

De plus, le faire de le faire la matin m’aide beaucoup à bien partir ma journée. Je me sens plus réveillé et en forme. Par contre, je ne m’entraîne jamais à jeun, car ce n’est pas bon pour le corps. Donc, en me levant, je me prend un bon verre de lait au chocolat, suivie de mon entraînement et ensuite d’un bon déjeuner 🙂 .

C’est une routine qui me plait beaucoup.

Et vous, avez-vous une routine le matin pour vous réveiller?

Billet d'humeur

Chasse aux trésors moderne

Logo géocaching.

J’avais déjà aborder, dans un article précédent, mon nouveau passe-temps : le géocaching.

Qu’est-ce?

Le géocaching est un jeu de divertissement et d’aventure pour des utilisateurs de tout âge. À l’aide d’un récepteur GPS, un ensemble de coordonnées trouvées sur Internet (geocaching.com, le site officiel du jeu) qui vous indiquent l’endroit d’une cache (trésor), les «géocacheurs» (joueurs) recherchent des caches qui ont été préalablement installées par d’autres géocacheurs. Une fois trouvée, une cache peut fournir au visiteur une grande variété de récompenses ou de surprises.

Source : Association Géocaching Québec

Comment on joue?

En fait, c’est dit dans la description plus haut. Il suffit d’avoir un récepteur GPS (un téléphone intelligent peut faire l’affaire si on peut y rentrer les coordonnées, sinon il existe aussi des applications sur iPhone, mais je trouve cela moins fiable qu’un GPS « normal » ) et d’aller sur le site geocaching.com pour choisir une cache et avoir ses coordonnées (il faut être membre, mais c’est gratuit pour avoir accès à la grande majorité du site).
Après, dehors et à la course aux caches!!

Le plaisir de la découverte

Je vais être franche avec vous, il ne faut pas s’attendre à trouver des choses fabuleuses dans les caches, en général, il s’agit de babioles pour les enfants. Tout le plaisir du géocaching réside dans la recherche des caches. Chercher un «trésor» à la vu de tout le monde, mais sans se faire remarquer et remettre son «butin» dans sa cache pour un autre joueur. Être au courant de quelque chose que les gens autour ignore, que dans cette arbre, sur cette branche ou sous cette roche, se trouve un «trésor». C’est voir le monde autrement pendant un instant, le découvrir à nouveau et faire attention à des détails que l’on aurait sûrement ignorer autrement.

Et si on bougeait

De plus, chercher une cache est souvent un bon exercice physique qui se fait très bien en famille (bien vérifier le niveau de difficulté du terrain avant de partir 😉 ). L’autre jour, avec mon copain, nous avons fait 4 caches de suites qui se trouvaient sur le bord de la plage. Nous avons fait une bonne promenade d’un peu plus 4 km pour toutes les trouver, sans parler du plaisir de se promener sur le bord de la plage en fin de journée.

Il existe des caches un peu partout dans le monde, dans différents pays. Il est donc possible de «visiter» un pays à travers ses caches de géocaching. Cela permet aussi de découvrir des coins de sa ville que l’on ne connaissait pas.

Le géocaching s’adresse donc à un très grands nombres de personnes, que vous préfériez la ville ou la montage, il y a sûrement une cache pour vous et la sortie dont vous avez envie de faire.

Est-ce que c’est une activité que vous aimeriez pratiquer?
Avez-vous déjà essayer?